Au ciné

American ultra

Il y a deux mois, j’ai assisté à une séance de American Ultra de Nima Nourizadeh. Ce blog n’existait pas, je n’ai donc pas pu délivrer mes impressions. Je comble aujourd’hui ce manque avec un rétro-article pour un film qui me tient particulièrement à coeur !

Il était une fois Phoebe et Mike. Phoebe est comme une voiture. Elle est vive, suit sa route, prend les chemins sinueux, accélère. Mike est comme un grand chêne, il est là, tout le temps, immobile, profondément enraciné et massif. Un jour, Phoebe rencontre Mike, et la voiture s’écrase contre le chêne. Ajoutez à cela le fait que Mike, complètement phobique à l’idée de voyager, soit sans en avoir conscience un espion en sommeil…

American Ultra détruit les codes du cinéma d’espionnage au fur et à mesure qu’il détruit son décor. Mike est traqué par le FBI qui a décidé de l’éliminer. Pourtant Mike n’est pas vraiment Mike : attitude négligée, fan de comics, rêveur et employé d’une supérette. Alors quand deux hommes l’attaquent, il déploie tout un arsenal d’art martial pour se débarrasser de ses soupirants et nous laisse bouché bée. Le spectateur suit la mise en place d’un univers de frapadingue, mystérieux, totalement loufoque, où chaque scène s’apparente à une pièce de puzzle : quand Mike se souvient, le spectateur comprend.

Au milieu des armes, des bombes, du sang, d’une explosion de violence, il y a Mike et Phoebe qui semblent dépassés par les événements (le duo Jesse Eisenberg & Kristen Stewart fonctionne à merveille, ils tournent en ce moment ensemble le prochain Woody Allen). Exit 007 et sa James Bond Girl ! American Ultra plonge la tête la première dans les clichés, grossit les traits de caractère, exagère la situation, pour des scènes véritablement cocasses. Le film jouit d’une naïveté totalement maitrisée. Et c’est pour ça qu’American Ultra se regarde à plusieurs échelles et que chacun pourra avoir son interprétation : thriller, comédie, ou film d’action.

Et si c’était Mike qui conduisait ?

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply