Je bouquine

Challenge Cold Winter

L’hiver s’en va, le moment pour moi de faire le bilan de mon Challenge Cold Winter. Pour rappel, il s’agit d’un défis de lecture : lire un éventail de livre autour d’un thème durant une période donnée. Organisé par Margaud et Antonine du blog Kindofbooks, vous pouvez retrouver l’événement ici.

Le voyage a été total et dépaysant. J’ai puisé au plus profond de mon imagination dans chaque roman. J’ai fait travailler mes méninges afin de desceller les moindres secrets. Quelle magie, et quel hiver ! Voici ma sélection et mes impressions 🙂 .

 

Menu « Magie en Hiver »

 

ColdWinterChallenge4_medium

> Un conte : Voyages de Gulliver de Swift.

> Un roman avec une couverture hivernale : Les Royaumes du Nord – A la croisée des mondes, I de Philip Pullman.

> Un roman d’amour : Les fiancés de l’hiver de Christelle Dabos.

 

Voyages de Gulliver – Swift

L’histoire : Au cours d’un premier voyage, Gulliver échoue sur l’île de Lilliput, un monde de nains qui ne mesurent pas plus de six pouces de haut et passent leur temps à faire la guerre. Grâce à sa courtoisie, Gulliver parvient à gagner leur confiance. Au cours de son deuxième voyage, il se retrouve, cette fois, chez les Brobdingnag, un peuple de géants où lui-même n’est qu’un nain. Au cours d’un troisième voyage, il s’arrête à Laputa, Balnibarbi, Glubbdubdrib, Luggnagg et au Japon. Enfin au cours d’un quatrième voyage, Gulliver voyage chez les Houyhnhnms.

Mes impressions : Les Voyages de Gulliver possèdent de façon évidente une double lecture. Contés, ils sont à la fois une invitation à suivre le périple extraordinaire d’un homme, mais aussi et surtout une sévère critique de la nature humaine. De fait, ce roman s’adresse au si bien aux plus jeunes, qu’aux plus aguerris. Personnellement, j’ai eu du mal à terminer la lecture. Curieuse d’identifier toutes les observations et métaphores qui se cachaient derrière les images, j’ai avancé lentement dans chaque récit. J’ai en même temps navigué sur les sites d’analyse du roman afin de cerner les intentions de l’auteur. Swift dresse une satire politique de la société anglaise du XVIIIe siècle : l’inutilité de la guerre, les moeurs en vigueur dans chaque pays. J’ai aimé cette finesse, cet humour noir. J’ai moins aimé le style classique, me noyer dans les descriptions. Il s’agit d’une lecture particulièrement philosophique et instructive.
J’ai terminé cette lecture en fin d’année, et qui dit « vacances de Noël » dit « programme TV de Noël ». Je suis tombée sur le film Voyages de Gulliver de Rob Letterman avec Jack Black. Je n’ai zappé que quelques minutes mais j’ai trouvé cela vraiment très mauvais, simplifié, dénaturant complètement le thème initial du roman. Quoi qu’il en soit, Voyages de Gulliver suscite un réel engouement à l’écran, puisqu’il a été adapté de nombreuses fois, notamment par Dave FleischerCharles Sturridge et Jack Sher.

 

Les Royaumes du Nord – A la croisée des mondes, I – Philip Pullman

L’histoire : Elevée dans l’atmosphère confinée du prestigieux Jordan College, Lyra, accompagnée de son dæmon (qui se lit « démon ») Pantalaimon, passait ses journées à courir dans les rues d’Oxford à la recherche éperdue d’aventures. Cette vie insouciante prend fin pourtant lorsqu’elle est confiée à Mme Coulter, et au moment où Roger, son meilleur ami, disparaît, victimes de ravisseurs d’enfants qui opèrent dans tout le pays. Mais lassée de jouer les petites filles modèles, et intriguée par la Poussière, une extraordinaire particule qui suscite effroi et convoitises, Lyra s’enfuit et entame un voyage vers le Grand Nord, périlleux et exaltant, qui lui apportera la révélation de ses extraordinaires pouvoirs et la conduira à la frontière d’un autre monde.

Mes impressions : Waouh ! Quel voyage au coeur de l’hiver, un vrai road-trip. Le terme prend ici tout son sens. J’ai eu un énorme coup de coeur pour cette aventure. L’univers façonné par Philip Pullman est extraordinairement riche et foisonnant. J’ai été conquise par le tempérament fougueux et rebelle de la jeune héroïne, Lyra. Emue par le lien qui unit chaque être humain à son dæmon. Fascinée par le mystère autour de la Poussière. L’histoire est aussi bien une quête, qu’une enquête. Pullman nous transporte avec subtilité à la croisée des mondes, des sens et des pensées. Le lecteur est guidé par les yeux d’enfants de Lyra, un regard éveillé, ouvert au merveilleux, naïf.
Pourtant, ce roman prend une dimension supplémentaire en découvrant la critique piquante adressée à l’Eglise. En effet, l’aventure dénonce avant tout la passivité, la convoitise, les théories et les craintes de la religion. Le lecteur est aussi plongé dans la mythologie, la science et les enjeux politiques d’un monde. Evidemment, comme de nombreuses sagas « jeunesse », ce roman s’adresse tout autant aux plus grands !
Une adaptation cinématographique a été réalisée en 2007 par Chris Weitz avec Nicole Kidman, Daniel Craig et Dakota Blue Richards. La bande-annonce laisse entrevoir un univers splendide et fidèle au roman. Quant aux critiques elles dénoncent la minimisation de la place de l’Eglise au coeur de l’histoire. A découvrir 🙂 !

 

Les fiancés de l’hiver – Christelle Dabos

L’histoire : Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Mes impressions : Il s’agit du roman jeunesse du moment, on en entend même parler comme du « nouveau » Harry Potter. Une chose est certaine avec ce roman : c’est que dès les premiers mots, il a totalement bouleversé la représentation que je me faisais de l’histoire ! Avec le mot « fiancés », j’ai, de façon banale, imaginé une superbe romance, le destin tragique de deux amoureux. Sans spoiler, je peux vous assurer que l’histoire se situe loin de cet idéalisme. Et c’est pour notre plus grand plaisir !
En effet, le roman m’a demandé un effort considérable au niveau de l’imagination, tellement l’univers est novateur et fantastique. J’y ai trouvé un monde magique et habile. L’histoire se dévoile facilement, l’écriture est fluide.
Le roman apporte évidemment son lot de critiques : celui d’un monde centré sur l’apparence, les mondanités, le milieu social et les stratégies politiques. Le lecteur se laisse facilement embarqué.
Je l’ai dévoré et j’ai filé acheter le tome 2 !

Conclusion, j’ai passé un hiver magique 😉

Previous Post Next Post

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Ophélie G. 25 mars 2016 at 19 h 03 min

    Tu m’as donné envie de relire « Les Royaumes du Nord » ! Je me souviens avoir adoré cette trilogie, et ça remonte à presque dix ans (j’étais au collège ou au lycée..). Quant aux « Fiancés de l’hiver », j’ai beaucoup aimé ce premier tome ! Il me tarde de découvrir le deuxième. xx

  • Leave a Reply