Je bouquine

Dans les forêts de Sibérie

Ces quelques jours de froid étaient parfaitement de circonstance pour attaquer Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson, septième lecture dans le cadre du #clublectureMS. Pas fan du genre Nature Writing, de la solitude et des longues descriptions, j’y suis allée à reculons. Surprise ! J’ai été profondément touchée par cet essai..

L’histoire : Assez tôt, j’ai compris que je n’allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de m’installer quelque temps, seul, dans une cabane. Dans les forêts de Sibérie.
J’ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal.
Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j’ai tâché d’être heureux.
Je crois y être parvenu.
Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à la vie.
Et si la liberté consistait à posséder le temps ?
Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures ?
Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu.

Mes impressions : Fou, génial, authentique ! J’ai trouvé l’écriture sincère et pointue. Je n’ai pas cessé d’imaginer les bords de ce lac gelé. Les questionnements, les sentiments de l’auteur semblent (re)prendre vie dans ce paysage. Je craignais d’être face à un désert de glace, je me suis retrouvée face à un oasis de réflexions. Introspection, méditation, observation mais aussi philosophie, et remise en question de notre société. Chaque jour apporte son lot d’idées. Sylvain Tesson s’appuie énormément sur la littérature classique pour raconter ses journées. Le cheminement littéraire de l’auteur est passionnant. Les siècles passent, les idées restent, immobiles et incomprises, comme ce lac qu’il explore.
J’ai été fascinée par l’évolution de l’auteur. Les premières pages m’ont laissé entrevoir quelqu’un d’arrogant (il s’agit de mon ressenti). Au fil des pages, cette impression s’est complètement estompée.. laissant place à beaucoup d’humanité et des sentiments, comme la tristesse.
Le paysage m’a paru magnifique, pur.
Je me suis nourrie en lisant ce livre. Il est d’une richesse incroyable. Je le relirai certainement plus tard, j’y verrai des aspects que je n’ai pas capté.

En attendant, le 15 juin prochain une adaptation cinématographique sortira. L’essai est mis en scène par Safy Nebbou, et sera interprété par Raphaël Personnaz. J’ai hâte de découvrir ce paysage à l’écran, mais aussi de voir comment cette écriture, sous forme de journal quotidien, sera imagée !

Enfin, juste un clin d’oeil à Manu Chao, je n’ai pas pu m’empêcher d’écouter l’album Sibérie m’était contéee pendant ma lecture. Cet album évoque de façon détournée la vie de Manu Chao à Paris, c’est une sorte de règlement de compte. Et c’est justement en Sibérie que Sylvain Tesson part quand à lui régler les siens. Pourquoi toujours la Sibérie ?

Les précédentes éditions du club :

Le dévouement du suspect X, Keigo Higashino – Mars 2016
L’héritage, Katherine Webb – Février 2016
L’île mystérieuse
, Jules Vernes – Janvier 2016
Le cirque des rêves, Erin Morgenstern – Décembre 2015
Le diable sur les épaules, Christian Carayon – Novembre 2015
Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles, Suzanne Hayes & Loretta Nyhan – Octobre 2015

Previous Post Next Post

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply mathilde 3 mai 2016 at 23 h 45 min

    Tu me donnes vraiment envie de le lire, j’avais déjà vu pas mal de bons retours, même si sur la page du club cela n’avait pas toujours été le cas. Et je l’avais ajouté à ma liste d’envie avant qu’il ne soit choisi dans la sélection du mois. Je vais voir quand il sera disponible à la bibliothèque !
    En attendant je retourne avec plaisir à ma lecture du moment, dont tu es l’instigatrice !!… Selon les apparences en tout cas 😉

  • Reply Ophélie G. 4 mai 2016 at 9 h 33 min

    Une fois encore, c’est une lecture qui me tente beaucoup ! xx

  • Reply Estelle 4 mai 2016 at 12 h 48 min

    Merci pour ce livre, d’ordinaire ce n’est pas le genre de lecture que j’ai mais ton avis donne envie.

    Estelle
    lalippequimurmure.fr

  • Reply Adeline J 6 mai 2016 at 10 h 34 min

    Hello!
    J’ai également lu ce livre l’année passée, bien qu’ayant fait mes études en géographie et gestion des ecosystèmes, la description des paysages est magnifique et apaisante mais il m’en fallait plus, j’ai trouvé cela un peu long. Mais j’ai quand même apprécié, puis je suis d’accord, ce roman amène à plein de questionnements.
    J’apprends grace à ton article, l’adaptation en film, j’irais voir avec grand plaisir, avoir les images qui s’ajoutent au texte ça va etre grandiose.
    Bon weekend
    http://www.mesideesnaturelles.fr

    Adeline

  • Reply ama 5 juin 2016 at 20 h 34 min

    merci pour ton ressenti, cela me donne envie de lire ce livre!♥

  • Leave a Reply