Je bouquine

La princesse des glaces

Voilà un petit moment que j’avais des vues sur les bouquins de la collection Babel Noir. Pour cette première, j’ai opté pour La princesse des glaces (2009) de Camilla Läckberg. Et devinez quoi ? Il n’a pas fait un pli…

A Fjällbacka, Erica Falck est une jeune trentenaire à la vie paisible et une écrivaine talentueuse et reconnue. Par un malheureux hasard, elle découvre un soir le corps inanimé de son amie d’enfance. Débute alors une enquête sans précédent au coeur des rumeurs, et des secrets de famille les plus noirs : la petite ville portuaire n’en sortira pas indemne.

Quelle enquête ! Passés les premières pages un peu difficiles avec les nombreux noms suédois des personnages, l’intrigue se dévore littéralement. Bien menée et minutieuse, elle reste haletante jusqu’à la dernière page : je me suis totalement trompée sur l’identité du coupable. J’ai particulièrement apprécié la multiplicité des intrigues. En effet, alors que l’enquête pour meurtre est totalement captivante, j’ai été tout aussi passionnée par les aventures sentimentales, professionnelles et familiales de l’héroïne. Le bouquin maintient le cap sans occulter aucun détail de sa vie. D’ailleurs, le narrateur est interne, et chaque partie/section de l’histoire se dévoile sous la houlette d’un personnage différent. Ces points de vue intensifient véritablement le mystère autour du meurtre. L’auteure met le doigt sur les petits secrets de chacun et notre propension à tout garder, cacher, plutôt que communiquer. Le bouquin est à la fois un polar mais aussi une critique sociale des comportements humains : quand ce que les autres pensent de nous compte plus que le reste. Cette caractéristique est aussi accentuée par le fait que l’histoire se déroule au coeur d’une petite ville. Etrangement, les mots de Camilla Läckberg m’ont donné envie de voyager en Suède et découvrir Fjällbacka : je n’ai pas pu m’empêcher de rechercher quelques images sur google, et le lieu a l’air calme et paisible (paradoxalement à l’histoire qui nous est racontée !).

J’ai maintenant le « tome 2 » en main, Le prédicateur. A noté que Camilla Läckberg est une auteure prolifique puisqu’elle a publié depuis 2003 huit enquêtes d’Erica Falck. J’espère vraiment qu’elles seront d’aussi bonne qualité !

 

Previous Post Next Post

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply ibidouu 5 novembre 2015 at 20 h 17 min

    Ouuuh il a l’air cool ! Je le rajoute à ma wishlist, ta critique donne vraiment envie 🙂

  • Reply Bernieshoot 11 novembre 2015 at 21 h 47 min

    c’est un livre qui est très tentant et bien écrit.

  • Leave a Reply