Au ciné

Les animaux fantastiques

J’ai enfin été voir Les animaux fantastiques, réalisé par David Yates et scénarisé par J.K. Rowling. Les nombreux échos positifs autour de moi n’ont fait qu’accentuer l’appréhension et l’excitation que je ressentais, mais j’attendais le moment idéal pour me plonger à nouveau dans l’univers magique d’Harry Potter.

L’histoire : New York, 1926. Le monde des sorciers est en grand danger. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville : la communauté des sorciers risque désormais d’être à la merci des Fidèles de Salem, groupuscule fanatique des Non-Maj’ déterminé à les anéantir.
Ignorant tout de ce conflit qui couve, Norbert Dragonneau débarque à New York au terme d’un périple à travers le monde : il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa sacoche en cuir – en apparence – banale…

Mes impressions : Cela n’a pas été évident, mais comme pour Harry Potter et l’enfant maudit, je suis parvenue à me couper de tout spoiler : je me suis donc rendue au cinéma sans connaître le synopsis, et en n’ayant vu aucune séquence du film. La surprise etait donc totale !

Le spectateur est introduit dans le film via le personnage Non-Maj (version américaine du « Moldu ») de Jacob Kowalski. Nous découvrons, aussi béatement que lui, toute la profondeur et l’étendu du monde ensorcelant de J.K. Rowling. Les réactions et les sentiments du personnage sont celles que l’on aurait pu apercevoir sur le visage de chaque spectateur si la lumière avait été allumée, j’en suis convaincue 😉 . Le spectateur est donc pleinement intégré et, je crois qu’une grande partie de la réussite du film est due à cela.

Cette extension au monde des sorciers est également un cadeau pour tous les fans conquis (dont je fais parti). On y retrouve de nombreux clins d’oeil à la saga Harry Potter, tout en découvrant un monde gigantesquement secret : et oui il y aussi des sorciers à New York ! L’accent est tout particulièrement mis sur les animaux fantastiques (comme l’indique le titre), et je n’ai pu m’empêcher de penser à Hagrid et sa passion pour les animaux dangereux. Découvrir le travail de Norbert Dragonneau (qui est cité dans Harry Potter car il est l’auteur d’un des manuels scolaires de Poudlard) est une quête aussi passionnante qu’étonnante. Sa ferveur pour les animaux est une ode à l’ouverture et à la tolérance. J’y ai vu un message de paix et de protection de notre environnement. « Ouvrons les yeux et regardons ce que nous avons autour de nous, préservons la nature. » Les préoccupations des sorciers, et de nous autres moldus, ne sont donc pas si lointaines.

Le film est également servi par des effets spéciaux très réussis. Le côté spectaculaire est au rendez-vous, sans pour autant être exagéré. La musique est tout simplement splendide : j’ai couru acheter la bande original à la sortie de la séance. Enfin le casting est irréprochable, j’ai adoré être un peu frileuse en les découvrant au début de la projection, et ne plus vouloir les quitter à la sortie !

La mise en scène et le scénario sont donc très réussi (à mes yeux pas du tout objectifs). Fan de Harry Potter ou curieux, je ne peux que vous encourager à aller voir le film, vous deviendrez vous aussi certainement adeptes ! J’ai été ravie d’apprendre que cette nouvelle saga se découperait en cinq opus, ce n’est donc que le début de l’aventure.

Previous Post

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply heyimManon 11 décembre 2016 at 20 h 06 min

    Hello, comme toi j’avais réussi à ne voir aucun trailer et quelle a été ma joie pendant tout le film, quelle découverte, quel enchantement !! Je suis ravie que le réalisateur ait été le même que les derniers Harry Potter, comme cela, on retrouve des effets spéciaux (notamment pour les sorts lancés) identiques dans les Animaux fantastiques. Et puis, Eddie dans le rôle de Newt, quel bonheur !! J’en redemande !

    • Maitetxu
      Reply Maitetxu 11 décembre 2016 at 20 h 43 min

      Hihi tout pareil, je suis complètement sous le charme : je me suis achetée sa figurine pop en porte-clés 😀
      Et pour les sorts tu as totalement raison, ca contribue au fait que l’univers soit cohérent. Vivement le prochain !

  • Reply Ophélie G. 12 décembre 2016 at 9 h 50 min

    Je te rejoins dans ta critique, je suis vraiment tombée sous le charme des personnages et de l’intrigue ! 😀 xx

  • Leave a Reply