Au ciné

Regression

Dans le cadre de cette semaine placée sous le signe d’Halloween, des apparitions et du suspense, je vous présente mon avis sur le film Regression d’Alejandro Amenábar. Welcome to Hell !

Angela, 17 ans, originaire d’une petite ville du Minnesota, accuse son père d’agressions sexuelles répétées au cours de rituels sataniques. L’inspecteur Bruce Kenner, un enquêteur particulièrement minutieux et consciencieux, est chargé de faire la lumière sur ses accusations.

A peine installé, le spectateur est immergé dans une atmosphère noire et lugubre. Quelques mots précisent que l’histoire est inspirée de faits réels et l’enquête démarre aussitôt. Le rythme est donné. Les images sont sombres et la mise en scène exploite tous les codes du film d’épouvante : la pluie, la nuit, une maison délabrée, des portes qui claquent, des coupures d’électricité, des appels sans réponse et des cimetières. Le contexte, les rituels autour de Satan très populaires au début des années 90, est également un thème fétiche du cinéma d’horreur. Alejandro Amenábar présente un film à la croisée du film d’horreur et du thriller. Au cours de l’enquête, les séquences de « reconstitution » des faits sont complétées par les voix de la victime enregistrée via le dictaphone de l’inspecteur. Glaçant. Cette superbe mise en scène nourrit véritablement l’intensité du film. De plus, l’enquête est basée sur des dépositions faites sous la forme de thérapies appelées régressions. Cette plongée au coeur des souvenirs et de la psychologie des personnages apporte une dimension et une crédibilité/confusion supplémentaire. Le réalisateur se rapproche ainsi de « Prisoners » (2013) de Denis Villeneuve.

Toutes les clés d’un excellent thriller étaient réunies, pourtant je ne suis pas ressortie de la séance totalement convaincue. Ma première déception concerne le jeu d’Emma Watson, je l’ai trouvé très en retenue, parfois même fade et effacée alors qu’elle occupe un rôle central. Ajoutez à cela le fait que la scène de révélation se dévoile assez maladroitement et sans grande surprise : j’avais de sérieux soupçons allant dans ce sens. Malgré tout, Regression reste un bon thriller à frissons : heureusement que j’étais accompagnée pour la séance, sinon je crois que j’aurais mangé mon siège de peur !

 

Previous Post Next Post

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Beautiful darkside 2 novembre 2015 at 18 h 42 min

    Le synopsis me donne envie d’aller le voir mais je suis tellement froussarde que… je vais pas oser, vraiment 🙁
    Bisous

  • Reply Anything is possible 3 novembre 2015 at 12 h 02 min

    J’ai vu pas mal de fois la bande-annonce au ciné, mais il ne me tente pas plus que ça !
    Emma Watson m’avait guère convaincue dans les extraits.
    Pourquoi pas le voir à l’occasion en dvd ou à la télé 🙂

  • Leave a Reply